S'organiser

"Les jambes pour la course, la tête à la fête"

Réussir sa course des crêtes :

 

 
  • N'ATTENDEZ PAS LE DERNIER MOMENT POUR VOUS INSCRIRE.
  • FACILITEZ NOUS LA TÂCHE EN LISANT BIEN LA RUBRIQUE "CERTIFICAT MÉDICAL".
  • PENSEZ A RETIRER VOTRE DOSSARD LE PLUS VITE POSSIBLE.


Pour éviter l'affluence du samedi, vous pourrez retirer votre dossard dès le vendredi de 9h à 20h.

 





 

 

 

 

 

 

 

 

Conseils de Gabi ETXART
Créateur de la COURSE DES CRÊTES

 

 

  • Organisateur de courses sur route depuis 35 ans sans interruption.

  • 2h30 au marathon en 1975.

  • Vainqueur de la première édition des CRÊTES.

  • Vainqueur de plusieurs courses de montagne.

  • Président du Comité Athlétisme 64 de 1981 à 1989.

  • Président des Courses Hors Stade pendant 10 ans.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


Je laisse filer les champions.
Moi j'irai à mon rythme.

 

Pour les novices de la montagne : il n'est pas nécessaire de prévoir une préparation spécifique. Ce conseil s'adresse bien sûr aux néophytes, c'est-à-dire à ceux et celles qui n'ont jamais (ou presque) couru une course de montagne.

Tous les ans, en même temps qu'ils decouvrent les CRÊTES DU PAYS BASQUE, beaucoup découvrent la course en montagne.

La plupart des problèmes à l'arrivée sont dus à un surentraînement pendant les semaines voire les jours précédents. Il ne faut surtout pas commettre cette erreur.

La course en montagne exige une connaissance de cet effort spécifique (voire du parcours spécifique) quand le temps et la situation géographique le permettent. Ce n'est pas le jour pour réaliser des perfs.

 

 
 
 
 
 
 
 

 

 

Chéri, je suis au milieu !
c'est vraiment de la montée,
mais ça reste humain ...



Le secret consiste à ne pas se "brûler" pendant les jours qui précèdent la course ou pendant la première portion du parcours.

La différence essentielle avec une préparation de marathon (ou de semi-marathon) réside dans le fait que tout le monde ne dispose pas de parcours de course en montagne à proximité de chez lui, alors que sortis de chez eux la plupart des coureurs peuvent effectuer un parcours sur macadam, et trouver assez facilement un parcours d'entraînement avec repérages des distances et des temps de passage.

Il est donc inutile de faire des séances spécifiques comme me l'ont raconté certains néophytes des CRÊTES qui, les dernières semaines, effectuaient des séances de côtes dignes des montagnards les plus chevronnés. Le résultat était souvent probant : la désillusion sportive, voire le malaise, certes vite effacés par l'ambiance fête des CRÊTES.
Un entraînement habituel de votre semi-marathon, voire de vos 15 kilomètres, suffira.

Il ne faut pas chercher à dominer la montagne, mais il faut composer avec elle.
 
 
 
 
 
 
 
 



7 km et déjà le quatrième ravitaillement.
Après l'Ezcandray, bientôt le Mondarrain,
j'ai bien fait de me ravitailler.

 



Quelques repères :
  • Le 27 km des CRETES correspond approximativement aux 35 km d'un marathon plat.

  • Le 19 km des CRETES correspond approximativement aux 25 km d'un marathon plat.

  • Le 7 km sans classement s'adresse aux jeunes catégories qui veulent approcher la course en côte. C'est en quelque sorte une initiation, dans un cadre merveilleux, et ce peut-être aussi une première prise de contact avec la course en montagne pour les adultes. C'est pour éviter toute "course à la médaille" qu'il n'y a pas de classement pour le 7 km.

  • Il faut cependant se présenter en excellente forme physique et choisir la distance appropriée à ses objectifs : fête ou performance, ou les 2 si c'est possible, en accord avec sa forme physique et mentale, et se dire que, l'année suivante, il y aura toujours les CRÊTES.


Quelques conseils utiles pour le jour de la course :
  • Choisir sa course selon sa forme.

  • En garder sous la semelle jusqu'au sommet du MONDARAIN, quelle que soit la distance choisie.

  • Par temps très chaud, ne boire que de l'eau jusqu'au sommet du MONDARAIN pour éviter la surchauffe calorique due à l'absorption de sucré (orange, fruits secs, etc). C'est ensuite que le ravitaillement devra être apprécié : se ravitailler en haut du MONDARAIN devient indispensable, sans toutefois se gaver car il y a des ravitaillements toutes les 10 ou 15 minutes, voire moins.

  • En fonction de ses besoins (ne pas attendre la fringale !!), il faudra alterner : eau à chaque fois par petites gorgées, fruits secs ou oranges. Il existe un point "thé chaud" (très conseillé par tous les temps) au ravitaillement "pausa leku" de la cabane GAINEKO BORDA.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



La borne frontière (seulement pour le 27 km),
à condition de passer à ZUCATA en moins de 1h45 !!!



Réussir la marche :
  • Prévoir son autosuffisance (assez d'eau et de nourriture pour toute sa marche). En effet les ravitaillements sont prévus pour les seuls coureurs. Selon les conditions atmosphériques et le nombre de coureurs, certains points d'eau pourront être ouverts aux marcheurs.

  • Le circuit sera balisé et flêché dès le matin. Les marcheurs pourront partir à leur rythme à partir de 13h.

  • Les départs échelonnés et sur circuit identique pour la première partie doivent éviter les bouchons, qui sont préjudiciables aux coureurs dans certains passages de la course.

  • Les circuits de marche empruntent à certains endroits le circuit des courses.

  • Plusieurs variantes seront proposées (de 10 à 20 km).

  • Il n'y a pas d'inscription.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Plus que quelques mètres et ce sera la maxi fête !!


Reussir la fête :
  • Pour le repas du soir, les 3.000 premiers inscrits seront certains (sauf demande expresse de leur part au moment de l'inscription) d'être sous le grand chapiteau. Les autres seront installés dans des structures plus petites, de 300 à 500 repas, avec les mêmes animations et le même menu que sous le grand. Depuis 2005, cette approche est très appréciée car elle vise à ne laisser personne de côté.

  • En arrivant à ESPELETTE, vous retirerez votre ticket repas et vous irez immédiatement vous faire placer à table. Ce placement informatisé se fait sur présentation du ticket sous le grand chapiteau, quelque soit l'endroit où vous mangez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le samedi à la course j'explose, à la fête je m'éclate.

 

 

 

!!!!!! ATTENTION : TRÈS IMPORTANT !!!!!!!
  • Pour ceux et celles qui veulent manger ensemble, il est impératif de présenter tous les tickets ensemble à l'enregistrement informatique sous le grand chapiteau. Ceci est surtout important pour les individuels qui voudraient manger à la même table qu'un groupe déjà constitué.

  • C'est avant tout placement qu'il faut regrouper les tickets. Si un groupe est déjà placé, il est quasiment impossible de modifier son implantation ou sa constitution. N'attendez pas le dernier moment.

  • Les placeurs seront présents dès le samedi matin vers 9h30.

  • Les tables accueillent au maximum 35 personnes. Pour les groupes plus importants, il est préférable de choisir 2 demi-tables dans la même zone.

  • Appprendre l'hymne de la Course des crêtes!

 

 

 

 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dimanche, je pourrai défier
les basques à la FORCE BASQUE

ACDC - Aupa Course des Crêtes
00:00 / 00:00
Les 10 commandements du coureur :

 

Contact

cdc@napurrak.org

Tél: +33 5 59 93 90 06

Permanence : (à partir de début mars)

Lundi : 10h-13h, Mardi à vendredi : 8h30-11h30

Permanence téléphonique : laissez-nous un message!

Lundi au Vendredi de 18h00 à 20h00

Asc. Napurrak

455 route Irazabaleko Bidea

64250 Espelette

http://www.force-basque-traditions.com

 

  • Facebook Social Icon
Mairie Espelette
Pyrénées Atlantiques
Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes